AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ TEMPORAIREMENT.

Partagez | 
 

 we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Vixy

~ MESSAGES : 2439
~ INSCRIPTION : 14/04/2013
~ ÂGE : 26


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: SAPHYR
bourse: 20

MessageSujet: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Mar 30 Juil - 4:24


we are mess, we are failures, and we love it

Vixy s’ennuie. Et quand Vixy s’ennuie, ça revient à la même chose que la fin du monde. Il s’est passé un petit temps depuis qu’elle a vu Fauve, et elle devient nostalgique. Elle sait pas vraiment quoi faire en fait. Elle est mollement couchée dans son fauteuil, observant Tyger entrain de jouer à la play et elle pousse un soupir. Elle feuillette son magazine et tombe sur une page d’un coup qui la fait se redresser. Elle n’en revient pas. Elle relit silencieusement le gros titre et regarde les photos. "SPOTTED : les deux sexy candidates de Golden Valor sortent du même hotel de la capitale magique" C’est bien elle et Cordelia. La blonde sent le rouge lui monter aux joues et, sur la page d’à côté, un autre scoop. "INFO OU INTOX : un louveteau pour le couple phare de Golden Valor ? " Haha la merde, genre Nico et Maia ? Non. Impossible. Ce magazine raconte vraiment de la merde. Et Vixy le jette un peu plus loin avant de se lever de son fauteuil. « Fais toi beau pour ce soir Tyger et rejoint moi au bar. » Elle lui fait un bisou dans les cheveux et part de l’appartement. Elle a une idée. Et elle va dans la discothèque/bar le plus huppé de la Capitale avec une idée bien précise en tête : faire la fête. Et pour ça, il va falloir jouer de sa côte de popularité. Ca ne va pas être difficile. Un peu de menace passera tout seul aussi. « J’ai un frangin loup-garou qui va vous arracher le bras si vous n’acceptez pas. » Et un regard appuyé. Finalement le coin VIP est à elle. Ou plutôt à eux, aux anciens de Golden Valor. Réservés que pour eux. Génial. Un immense sourire dessine les lèvres de la blonde alors qu’elle attrape son téléphone portable et commence à envoyer des sms à tous les membres de Golden Valor. Ah bordel, c’est qu’ils lui manqueraient presque tous. Vraiment presque, en fait. Et lorsque l’heure sonne enfin du rendez-vous, Party Girl est plus présente que jamais, ça ne va pas être difficile pour que les autres se ramènent. De toute manière l’alcool ça rameute des gens. Vixy les attends d'un pied ferme dans le coin VIP surplombant la piste de danse, et elle s'amuse des fans qui s'accumulent déjà et qui zieute dans la direction du carré VIP.


Our world is like
a castle made in lego
and our friendship it's heart. When we’re afraid or when we feel insecure it’s where we will be, always rescuing each other. And if you leave it, I’ll be waiting for you. Cause as the same time as you walked in, I made you the Queen of this Castle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fauve

~ MESSAGES : 2048
~ INSCRIPTION : 30/03/2013
~ ÂGE : 27


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: MONCUL.
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Mar 30 Juil - 7:22

Parfois, la vie, c’est vraiment une chienne hein. Surtout avec moi quoi. Je suis trop à plaindre, tout à fait. Non mais sérieusement ! Ma mère qui s’entiche de mon boss pendant que je suis à Golden Valor. Sérieusement ? C’est normal ça ? Bah non. C’est le genre de merde qui n’arrive qu’à moi. J’ai échappé à la mère qui tombe amoureuse d’un de mes profs, j’ai cru être tirée d’affaire, mais non, carrément pas. Et vas-y que je me suis faite renvoyée à cause d’une histoire de pseudo-couple qui pue l’échec à plein nez. C’est dégueulasse de se faire renvoyer parce que sa mère a décidé de rompre avec son boss. En plus, il s’attendait à quoi, le type, en se tapant une autre meuf, genre, sérieux, mec ? Et il reporte sa colère sur moi ? Bon, ok, mes retards et ma mauvaise humeur ne sont peut-être pas NON PLUS innocents dans l’affaire de mon renvoie. La fois où j’ai versé la bière sur le crâne d’un type dégueulasse non plus. Mais quand même. Je persiste à crier à l’injustice. En plus, j’ai vachement de retard pour payer mon loyer, et j’en suis à rentrer chez moi en plein milieu de la nuit pour éviter ma proprio, et j’ai fait un planning où j’ai marqué les heures où elle bosse histoire d’être sûre de ne pas la croiser. Ma vie est pathétique, voilà. Et je fais semblant d’ignorer ses mots à ma porte, qui me rappellent mon retard. Ça va quoi, je lui payerais bien son loyer moi, si j’avais les moyens. Je me demande si elle peut me virer de l’appart sans me voir. Je garde espoir que non. Bref. Il est genre 23h et quelques, et je suis chez ma mère, en train de la réconforter, par rapport à son histoire d’amour qui a foirée avec mon ancien patron qui n’était de toute façon qu’un bâtard comme tous les hommes. Sauf qu’elle me dit que je devrais sortir, et tout, parce qu’elle a plus besoin de moi, tout ça, qu’elle va s’en remettre. Le pire ? C’est qu’elle chiale même plus. Je me demande presque si elle n’a pas vu une espèce de vaudou ou je ne sais pas quoi pour devenir moins sensible pendant que j’étais dans le jeu. Non, parce qu’en général, ma mère, elle est à terre après chaque rupture, vous voyez. Et là elle fait genre tout va bien. Hmhm. Et je sers à quoi moi si je peux même plus réconforter ma mère sérieux ? En plus, je peux pas rentrer chez moi, la proprio s’endort pas avant les minuits/1heures quoi, imaginez qu’elle rapplique et qu’elle m’eugueule ou pire qu’elle me vire. Un seul renvoi dans une journée c’est carrément suffisant hein. Bref. Je checke mon portable. J’avais oublié l’sms de Vixy. Je savais même pas qu’elle avait mon numéro, ahem. De Cordelia j’imagine. Donc, j’avais raison, filer mon numéro à Cordelia était une grosse connerie. Et ma mère qui me chipe MON portable pour voir l’sms et qui me dit, je cite « tu devrais aller t’amuser avec tes amis » hahahaha. « maaais c’est pas mes amis eeeh. » c’est dingue comme je peux me retrouver en état de gamine relou quand y’a un truc qui me plait pas (genre ma mère qui veut plus de moi) N’empêche que c’est vrai, c’est pas parce qu’on s’est supporté pendant quelques mois dans un château qu’on est potes, ahem. Sauf que ma mère va fouiller dans ce qui était ma chambre (note à moi-même : squatter chez maman si je me fais virer de mon appart, ce serait faisable) et me jette une robe par la tronche, en me disant de foutre le camp d’ici. Ah, ouais, merci. Ma mère me fout à la porte. Je veux mourir. « mais je les aime paaaaas et ils vont être chiants à faire genre ils sont contents de me voir maman je veux pas les vooooir. » sauf que j’enfile quand même la robe et tout, parce que bon, je suis une brave fille et j’écoute ma mère, vous voyez. Et elle me ferme sa porte au nez, pour de vrai. « MAIS J’AI OUBLIE MON SAC ET MON PORTABLEEUUH, TU PEUX PAS ME FAIRE CA ! » elle ouvre la porte, me jette mes affaires dans les bras, me dit de m’éclater, et me referme la porte au nez. ENCORE. Je crois que mon cinéma de gosse déprimée ne marche pas avec elle. Ouais, bon, ça devait marcher quand j’avais douze ans quoi. C’est sûr qu’avec dix ans de plus, ça ne fait pas le même effet.
Forcément, faut que je devienne invisible pour aller dans le bar dont parle Vixy. Parce que si c’est pour me faire à moitié agresser comme la dernière fois, non merci hein. J’entre dans le club en me faufilant entre deux groupes. Ouais, ouais, ça a du bon, être invisible, ça évite de raquer, je vous jure, mon portemonnaie kiffe ça. J’affiche une moue boudeuse en entrant, digne d’une gamine. De toute manière je ne suis pas totalement adulte je crois, alors qu’on me laisse bouder. Je me fais bousculer partout. Parce que je suis invisible. Mais si je deviens visible, j’ai peur de me faire attaquer. Je grimace. Pourquoi je suis venue, sérieux. Je remarque un type mignon. Ça va tout de suite mieux. Cette nuit, je baise. Pleins de fois. Et avec un type différent à chaque fois. Ok, ça va être une bonne soirée, finalement. Je repère mes prochaines cibles. Hmhm. J’ai pas baisé depuis deux jours, vous comprenez, alors forcément, je suis en manque, en gros manque, là, hm. Et je vois Vixy. Pourquoi je me mets à sourire ? Oh, merde. Je crois que je suis quand même genre contente de revoir Vixy. Même si je flippe en fait, de revoir les candidats. Je me demande si y’a tout le monde, genre, tout le monde, ou juste quelques-uns. Non, parce que si je dis que je les aime pas, y’en a certains que c’est vrai hein. Bon, pas tous, j’avoue, mais y’en a que j’ai vraiment pas envie de revoir moi. J’avance difficilement vers la partie VIP. Vu que je suis invisible, voyez, je passe nickel, à côté de Vixy, carrément. Je me serre un verre, avant. Et je redeviens visible, genre, BOUM, surprise. « Viiiiixy, Vixy » j’ai la voix qui traîne un peu. OUI BON. Il se pourrait que j’ai commencé à consommer UN PEU d’alcool chez ma mère. « je suis contente de te vooooir je pensais pas, t’as eu une idée vraiment pourrie avec ton invitation je veux pas revoir les autres mooooi, je veux revoir que toi parce qu’entre nous t’es la meilleuuuuuure Vixy. » Je passe mon bras autour de sa nuque, celui où je tiens mon verre, et je manque d’en renverser sur elle, mais ça va, je me reprends. Je colle mes lèvres sur sa joue, histoire de lui dire bonjour comme il se doit et tout. « je crois que j’ai mis la robe la plus courte que j’ai trouvé tu sais, tu crois que je vais réussir à baiser avec ce soir ? en plus, j’ai vu un garçon, il était troooop beau, je te jure, je veux bien aller faire un tour aux toilettes avec lui moi, mais s’il a regardé le jeu, je vais pas pouvoir baiser avec lui, ce serait trop bizarre de baiser avec quelqu’un qui me connait, enfin, ce serait vraiment trop bizarre, dis, tu crois qu’il a regardé le jeu Vixy ? » Fauve-en-manque-déjà-cuite-relou est de retour, carrément.


Spoiler:
 



Look at the way she shakin' Make you want to touch her, make you want to taste her Have you lustin' for her, go crazy face it She's so much more than you're used to She knows just how to move to seduce you She's gonna do the right thing and touch the right spot Dance in you're lap till you're ready to pop She always ready, when you want it she want it Like a nympho, the info I show you where to meet her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Eukleia

~ MESSAGES : 2069
~ INSCRIPTION : 17/04/2013
~ ÂGE : 26


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: SERAFIN.
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Ven 2 Aoû - 1:14

Eukleia se l’avouait à peine mais… bordel il lui manquait. Adonis, ses pectoraux et sa manière de laisser pousser sa barbe – même si la sorcière n’avait jamais été pour – tout cela lui manquait affreusement. Et elle s’en voulait de se languir de lui. C’était vrai quoi, merde, elle était une fille libre, genre je cours dans le vent, je me tape le cousin et l’oncle et basta. Dans son appartement trois pièces, elle tournait en rond, regrettant les instants passés à Golden Valor même si la plupart avaient été ponctués par l’ennui – et l’énervement ; non, Sullivan, elle ne pensait pas du touuuut à toi. Elle s’était remise à fumer cinq-six clopes par jour alors qu’elle s’était promis de ne jamais reprendre quotidiennement. Et elle avait envie de sortir, mais pourtant une flemme intense la prenait tous les samedis soirs, et elle finissait avachie sur son canapé à regarder une série débile en pensant à Adonis. C’était inconcevable. Elle le savait et voulait y remédier. Aller le voir ? Impossible. Il fallait faire en sorte qu’elle se détache du beau mâle. Même si elle n’était pas sûre d’en avoir réellement envie. Ainsi, lorsque Vixy lui avait envoyé un texto pour lui dire de se rendre dans le carré VIP d’une boîte branchée, Euk avait tout d’abord soupiré, avant de se rendre dans son placard. Elle attrapa une robe courte qui mettait en valeur ses seins puis s’appliqua à rougir ses lèvres – histoire de les provoquer un brin, eux qui n’avaient eu de cesse de se moquer de ses lèvres comme s’il s’agissait de bouée gonflable. Sans déconner. Elle ouvrit une bouteille de rhum et but trois rasades avant de sortir, un sourire déterminé sur les lèvres. Elle allait se foutre la plus grosse cuite de sa vie ce soir-là. Il le fallait. Les gens ne se retournaient presque plus sur son passage et c’était… déprimant. Ouais, carrément. Merde alors, elle était censée devenir une grande star. D’autant qu’elle était carrément bonne, et qu’elle s’était déshabillée bien quinze fois devant les caméras. Pourquoi ils l’avaient si vite viré de leurs esprits pour se contenter de s’accrocher au couple du jeune premier et de la louve et aux déboires de Cordelia et de Vixy ? Euk sortit une clope qu’elle grilla à une vitesse incroyable. Devant la boîte, elle fit en sorte de doubler une bonne partie de la file en mettant en avant ses seins et ses jolies fesses et se débrouilla pour que le videur n’hésite pas longtemps à la laisser entrer dans le carré VIP. Il n’y avait que deux personnes déjà arrivées, PartyGirl et Nymphauve. Et un bon paquet de fans agglutinés devant le carré. « Hé, salut les biatch » lança-t-elle avec un sourire « Dîtes moi, vous les accrochez comme des mouches ces fans, ils vont finir par tous s’étouffer un à un juste pour avoir le plaisir de nous toucher le bras » Elle se tourna vers Fauve qui semblait déjà un peu pompette. « Tu perds pas de temps, dis donc, la folle d… Fauve ! » Euk regarda autour d’elle et esquissa une grimace. « C’est un peu… miteux ici. Pas même un serveur pour nous servir des coupes de champagne ? J’ai connu mieux venant de ta part, PartyGirl » s’exclama-t-elle avec un sourire sinon moqueur, plus sympathique qu’autre chose.



« 

des feulements dans sa voix
lorsqu’elle reprend son souffle


qui s’échappent dans la cour
pour aller faire gauler la Lune  »
~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vixy

~ MESSAGES : 2439
~ INSCRIPTION : 14/04/2013
~ ÂGE : 26


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: SAPHYR
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Lun 12 Aoû - 1:54

Vixy reste contre la barrière du carré VIP à observer les fans et elle ne peut s’empêcher de sourire. C’est quand même vachement bizarre cette sensation. Elle porte son verre à ses lèvres et boit une gorgée en pensant que, franchement, ça va lui manquer Golden Valor, les meufs, les gars, les duels et les vieux délires. C’est presque nostalgique qu’elle se redresse, s’étire un instant avant de se retourner et de tomber nez à nez avec Fauve. Vixy sursaute un instant, peu habitué à la voir arriver comme ça à chaque fois malgré le fait qu’elle connaît son pouvoir. Enfin bon, la brune semble déjà pas mal alcoolisée en fait, alors un sourire étire un instant les lèvres de Vixy qui l’observe, attentivement. Enfin bon, la voilà qui part dans un monologue comme quoi son idée est naze et qu’elle veut que la voir elle avant de passer son bras autour de sa nuque. « Je suis flattée. »  qu’elle lui répond, amusée, en surveillant du coin de l’œil ce verre qui tangue dangereusement. Et son sourire s’agrandit lorsque Fauve dépose un baiser sur sa joue, et la voilà qui commence à s’inquiéter de savoir si elle va réussir à se taper le mec qui les observe depuis un moment en contrebas. Vixy glisse son bras autour de la taille de la brune, par réflexe et se penche un peu en avant. « Mais non, il n’a pas dû regarder l’émission. » C’est un mensonge, mais la pauvre semble tellement en manque et surtout désespérée à l’idée qu’il la connaisse que Vixy ne peut pas se faire autrement. Elle fait semblant de la juger un instant avant de venir murmurer à son oreille. « T’es canon Fauve, t’inquiètes pas va. » Et elle sourit avant de se décoller un peu d’elle en entendant une autre voix familière. Tiens, Eukleia fait son arrivée à son tour. Vixy en profites pour s’accouder de nouveau à la barrière, sirotant son verre tranquillement en l’écoutant parler. Ouais c’est vrai que les fans là sont tous entrain de baver à moitié. Et lorsque la sorcière s’adresse à elle, Vixy a un léger rire. « T’es sérieuse ? T’as vu la notoriété qu’on a maintenant ? Lève la main, il y en a bien un qui va débarquer en courant. » Et je lui montre le verre que j’ai en mains en guise d’exemple.


Our world is like
a castle made in lego
and our friendship it's heart. When we’re afraid or when we feel insecure it’s where we will be, always rescuing each other. And if you leave it, I’ll be waiting for you. Cause as the same time as you walked in, I made you the Queen of this Castle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Adonis

~ MESSAGES : 1104
~ INSCRIPTION : 13/08/2012
~ ÂGE : 30


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: NICO 4EVER
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Lun 12 Aoû - 3:27

Deux mois. Ca fait deux mois maintenant environ que j'ai quitté l'aventure Golden Valor. J'ai retrouvé ma vie normale. Mon appartement dans la capitale. Ma routine d'avant. Je ne suis pas trop du genre à m'exposer aux médias et aux paparazzis pour continuer à faire prospérer ma gloire et à amasser du fric. Ce n'est pas trop mon truc. Je suis resté reclu chez moi pendant quelques semaines après la fin de l'aventure. Fidèle à moi-même, le gros loup mal léché. Je n'ai vu personne pendant des jours et des jours. Je ne sais plus trop pourquoi j'ai tenté cette aventure. C'était avant tout pour les duels, les remporter, pour être le plus fort et remporter l'aventure. Et au lieu de récompenser le plus fort, ils ont récompensé la plus bitchy. Ouais, c'est bien la télé-réalité tout ça. Que Sullivan ait gagné, j'aurais pu le comprendre. Il était celui qui me ressemblait le plus dans cette aventure. Un macho, un loup, un mec un vrai. Ma barbe a repoussé depuis l'aventure et alors que je suis affalé dans mon sofa, une couverture par-dessus mon corps, j'entends mon portable vibrer. Enfin c'est vite dit. J'ai une vieille brique de portable qui tremble comme un veau. Je me lève, difficilement, du fauteuil. Je regarde le message. Vixy. Mes yeux sont étonnés. Je ne pensais pas avoir de nouvelles du clan Golden Valor avant des millénaires. Je ne m'étais pas vraiment intégré au cercle, disons. Elle m'invitait à une soirée. C'était pas trop mon genre mais j'avais envie de tous les revoir. Fauve, Tyger, Eukleia aussi. Enfin, je pense que ça me ferait du bien de sortir un peu de mon trou et de revoir toute cette bande-là. Après m'être préparé – enfin j'ai rien sorti d'extraordinaire je reste moi – je quitte l'appartement et me dirige vers la boîte qu'elle m'a indiqué dans le message. Je marche, les mains dans les poches, regard vers le sol. Puis, avant d'arriver au dit endroit, je m'allume une clope. Depuis la sortie du jeu, j'ai commencé à refumer, mais genre, vraiment. J'sais pas, histoire de gérer la vague médiatique, d'évacuer le stress de ces derniers mois dans l'aventure. L'air de rien, j'ai été jusqu'en demi-finale et la Vieille Fée est loin de nous laisser tranquilles au sein de l'aventure. Une fois ma clope terminée, je l'écrase sur le sol et j'entre dans la soirée. Je suis imposant et je fais pas vraiment gentil nounours donc les gens me laissent passer sans mal. Certains s'exclament et poussent des oh d'étonnement en me voyant, ils me reconnaissent surement, j'ai un look assez significatif et s'ils m'ont vu ne fut-ce qu'une fois à l'écran, ils doivent savoir qui je suis. Mais je m'en fous. Je m'avance dans la soirée, le regard noir, matant les gens. Je cherche cette bande de gnioucs et au loin, j'aperçois le cul de Fauve. Ouais bah désolé si c'est la première chose que je vois. Je m'approche du groupe. Je distingue Vixy, Fauve et Eukleia. Je ne vois personne d'autre pour le moment. Un sourire narquois aux lèvres j'arrive derrière elles et met la main aux fesses de Fauve. « Salut. » Voix suave. Je m'amuse, je peux pas ? Disons que j'ai jamais vraiment réussi à tringler Fauve comme je le voulais. Alors oui je m'en amuse. J'adresse un sourire à Vixy ainsi qu'à Eukleia. Un clin d'oeil en plus pour la sorcière. Disons que même si je n'avais pas repris contact en dehors du jeu, faisant mon asocial, nous avions tout de même partagé des moments spéciaux.
Spoiler:
 



    RWOAR.
    RWOAR.
    RWOAR.
    RWOAR.
    RWOAR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nicola

~ MESSAGES : 1840
~ INSCRIPTION : 19/04/2013
~ ÂGE : 25


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: ADONIS
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Lun 12 Aoû - 9:29

Je souffle un bon coup et met stop sur la machine. Il est tard mais je termine tout juste ma journée. Après une après-midi enfermé à la bibliothèque j'ai filé à la salle de sport pour une petite séance de cardio. Ca me fait un putain de bien, de me défouler comme ça après des heures de boulot. J'en peux plus de ces plans de merde. Je dois rendre mon projet la semaine prochaine et je suis complètement KO. Lessivé. Si ça ne tenait qu'à moi j'irais direct à la maison, un bon film et au pieu. Sans blague, ces derniers temps j'ai l'impression de me transformer en papi. J'en peux plus. C'est l'été et je devrais être en train de kiffer ma vie, mais ce stage de merde me pompe toutes mes batteries. Je râle un peu. Ouais nan je râle carrément en fait, quand un mec me pousse dans les vestiaires. Calmos ducon. C'est pas parce que j'ai participé à Golden Valor qu'on doit me prendre pour un abruti. Ca m'énerve ça. Certaines personnes nous prennent vraiment pour les pires merdes. La téléréalité, machin machin. Ouais bah je voudrais les voir moi, face à un griffon. Bande de cons. Je file sous la douche et laisse longtemps l'eau chaude couler sur mon corps. J'ai l'impression de revivre. Après de longues minutes je tourne le robinet et file dans le vestiaire. Je me sape rapidement avec mes fringues de rechange avant d'attraper mon portable. Coup de fil à Maia. J'la préviens que je bouge. Puis j'attrape mes deux sacs et je sors de la salle. Jeff, le gérant, me fait une tape amicale sur le dos. Il est cool lui, je l'aime bien. C'est un vieil hippie reconverti dans la muscu. Étrange mélange, mais il me fait marrer. Parfois il me sert de coach, du haut de son mètre 95 et de ses 115 kilos de muscle. J'fais la fermeture. Il me propose une bière et je me laisse vite amadouer. Ouais ok, mais rapidement. C'est que Vixy nous a proposé ce bar, ce soir. Dans un quartier bien chicos et tout. Le plus branché de la capitale magique. Ca me fait plaisir de revoir les autres après tout ce temps. Jeff sort deux bières. On les boit rapidement dans son bureau, en discutant des dernières nouvelles sportives et des techniques d'attaque des loups-garous. Il se fout de ma gueule par rapport à la rumeur du gosse avec Maia. C'est sa femme, apparemment, qui a ramené le magazine à la maison. On se marre, il m'ébouriffe les cheveux d'un geste presque paternel, puis j'me faufile hors de la salle. J'crois que j'suis un peu à la bourre, du coup. Je sais pas si Maia a décidé de venir. Moi j'avais envie de passer. J'monte sur mon vélo et je file comme une flèche. En à peine quinze minutes j'ai rejoint le fameux bar. J'm'arrête, j'accroche mon vélo à un poteau et puis j'file dans le bar. Bonjour bonjour, je lâche mes sacs et ma veste au vestiaire avant de me frayer un chemin dans la foule. Bordel, c'est une autre ambiance ici. J'essaie d'avancer vite, gêné par les regards des uns et des autres. Une meuf m'arrête. Je fais oui oui de la tête mais je l'écoute pas franchement. Ah putain, le coin VIP. Je crois qu'on est sensés se ramener là. J'montre ma gueule au videur et il me laisse direct passer. Cool. Vixy et d'autres sont là. Fauve, Euk et Adonis. J'arbore mon plus grand sourire tandis que je j'aborde d'une accolade mon ancien binôme. Tape dans l'épaule, puis j'me tourne vers les filles. " Vous allez bien ? " je pince le nez de Vixy pour l'embêter. J'me suis toujours bien entendu avec elle. Mon sourire se transforme vite en rire. " Les autres viennent pas ? " C'est que j'suis déjà à la bourre, et on est en petit comité, alors bon, j'me demande. " Bon alors y'a quoi à boire dans ce coin ? " Champagne ou quoi ? Moi j'suis ouvert à tout. Sans blague, ça me fait plaisir d'être là.

Spoiler:
 


IL EST OU LE PTIOT QU'T'ETAIS ? IL EST MORT LE PTIOT QU'T'ETAIS. coming over and I hope you'll never see me, never see me fall.
glass skin, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cordelia

~ MESSAGES : 2074
~ INSCRIPTION : 24/04/2013


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: moi.
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Lun 12 Aoû - 10:22



« Marisol, pour l’amour de dieu bougez vous le cul, je ne vous demande pas la lune, seulement une petite manucure. La seule chose qui m’empêche de vous virer à l’heure actuelle est la pitié que je ressens à votre égard. Qu’on se le dise sans ce travail de bonne à tout faire vous finiriez surement dans la rue telle une désœuvrée alcoolique. Vous me mettez dans une position inconfortable, je n’aime pas faire preuve de charité.» Allongée sur mon immense lit, je désespère devant l’incapacité de cette femme à faire preuve de professionnalisme. Ce n’est pas si compliqué une manucure si ? Dans mes souvenirs ça ne nécessite pas un diplôme en physique nucléaire.  Quelle plaie, en plus de ça elle trouve le moyen de se tromper de vernis. « J’AVAIS DIT ROUGE… » Je bouillonne. « HORS DE MA VUE SALE EMPOTÉE » J’hurle en lui balançant un oreiller en pleine poire. « Oh, pendant que vous y êtes en partant, passez par la cuisine et rapportez moi une coupe de champagne. Merci. » J’allume la télé et commence à zapper, je tombe sur l’émission « STAR GOSSIP » et remarque avec stupéfaction que le reportage actuellement diffusé… Me concerne. " La célèbre et richissime gagnante de la première édition de Golden Valor multiplie les projets professionnels. Elle vient de lancer son tout dernier single qui cartonne déjà dans les charts de l’Europe de l’est. Traquée par les paparazzi, la star, business woman, animatrice télé, riche héritière, philanthrope, mannequin, chanteuse & actrice à ses heures perdues préfère se terrer dans sa somptueuse villa en attendant que les choses se tassent.  Retour sur la naissance d’un phénomène de société qui n’a pas fini de nous étonner. Je ne peux m’empêcher de rougir. Bref, je m’apprêtais à éteindre la lumière afin de dormir lorsque mon téléphone portable sonne. Oh, un message de Vixy. Elle m’invite à une soirée, super, je ne suis pas prête, niveau organisation elle n’est pas franchement au point. Je me décide quand même à y aller histoire de la voir, puis de voir les autres candidats de Golden Valor . J'ai perdu de vue presque tout le monde (sauf Maia & Nico avec qui j’ai gardé le contact, d’ailleurs il parait que cette dernière est enceinte, il faudrait que je lui passe un coup de téléphone pour qu’elle me confirme la chose.) Je saute du lit attrape une robe noire qui sublime mon corps de rêve. « Alfred, sortez la limousine je vous prie. » Après un trajet en voiture laborieux – embouteillages oblige – J’arrive enfin devant la fameuse boite. Comme d’habitude, lorsque je sors de la voiture, tous les regards se posent sur moi. Je suis tellement épuisée par tous les flashs des appareils photos que je suis obligée de porter des lunettes de soleil en pleine nuit.  « NO FLASH PLEASE, NO FLASH PLEASE. » Je réussis à me frayer un chemin dans la foule et passe à côté du videur. Je fronce les sourcils, exaspérée. « Comme si j’avais besoin de votre approbation pour entrer… » Ils ne reçoivent jamais de star ici. Je pénètre dans la salle, direction le carré VIP ou Nico, Vixy, Eukleia et Fauve sont déjà là. « NICO MON PETIT CHÉRI » Je me jette dans ses bras et sers son corps musclé contre le mien. « Bah alors, elle est ou ta femme ? » J’suis quand même surprise qu’elle ne soit pas là. Je claque la bise à Adonis. « Je vois que tu as écouté mes conseils. C’est bien comme ça, sans ta barbe, t’es déjà un peu moins repoussant. » Puis Eukleia. « DARLING… Love your dress. » Oui vite fait, je dis ça par politesse parce que non, vraiment, comment est-ce qu’elle a pu oser sortir habillée de la sorte.  Le meilleur pour la fin, Vixy. Je lui réserve mon plus beau sourire, lui caresse le dos avant de venir lui murmurer à l’oreille. « J’ai attendu ton message depuis des semaines... » Je ne fais pas attention à Fauve, agissant exactement de la même façon qu’elle, pas de nouvelles depuis la fin du jeu, elle évite mes appels. Le mépris peut se lire dans mes yeux, je soupire, la fixe un instant. « Les ordures sont de sortie » J’ai besoin d’un verre.


BABY CAN'T YOU SEE I'M CALLING A GUY LIKE YOU SHOULD WEAR A WARNING IT'S DANGEROUS I'M FALLING. THERE'S NO ESCAPE I CAN'T WAIT I NEED A HIT, BABY GIVE ME IT. WITH THE TASTE OF YOUR LIPS IM ON THE RIDE. INTOXICATE ME NOW WITH YOUR LOVIN NOW ~ TOXIC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fauve

~ MESSAGES : 2048
~ INSCRIPTION : 30/03/2013
~ ÂGE : 27


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: MONCUL.
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Lun 12 Aoû - 12:33

Elle passe son bras autour de ma taille, elle m’a dit qu’elle était flattée. Je descends mon verre, cul sec, je me demande si j’ai bien fait de faire un contact physique avec elle, elle est lesbienne quoi, elle pourrait penser que j’ai changé de bord depuis la fin de golden valor et que je suis venue dans l’espoir de la pécho. Elle dit qu’il a pas vu l’émission, le type sexy avec qui j’ai fortement envie de baiser actuellement. « T’es sûûûûûre parce que même si j’entends rien j’ai l’impression qu’il vient de dire « FAUVE » tu sais je lis un peu sur les lèvres et je crois qu’il m’appelle pour m’enlever mon string avec les dents, donc il a dû voir le jeu donc c’est pas possible quoooooi. » Elle me dit que je suis canon et tout, bon, ça je le sais quoi, mais euh, je crois qu’elle pense que je suis devenue une brouteuse de minous. Ou une espèce de bi je sais pas trop. Et là j’entends une voix. Eukleia, oh putain, je crois que je suis même contente de la revoir elle aussi, sérieux, ça va trop pas là. Oh merde, par contre, j’étais pas préparée mentalement à la revoir physiquement, là, ses lèvres, son visage de bébé écrasé, je sais pas, je crois que j’ai dû m’y habituer à force, mais là, ça m’revient en pleine tronche, comme au début de golden valor quoi, et c’est pas beau à voir. Elle fait une remarque sur les gens qui nous regardent. Ah ouais, d’accord, elle appelle ça des fans, elle, carrément. Moi, je trouve ça juste flippant, ouais, trop flippant, ces gens, et un peu malsain quand même, voilà. « ils sont ridicules, sérieux, ils sont trop ridicules, et ils s’rendent compte de rien, ces bouffons, là, qu’ils sont ridicules. » J’AI RAISON. J’suis sûre. Bref. Bébé-écrasé me parle. La folle d ? Ah, ouais, d’accord, leur surnom à la con, j’étais à deux doigts de lui dire d’aller se faire foutre, et que ma mère m’a donné un prénom, et que par respect pour elle, bah, elle pourrait l’utiliser. Mais c’est ce qu’elle fait deux secondes après donc euh, ça va. « ouaaaaaaaaais, ouais, j’ai un vie merdique, et j’avais quand même vachement de mal à vous supporter quotidiennement, alors je pouvais pas venir ici sobre sinon j’aurai péter un câble je crois. » sans déconner en vrai je me demande pourquoi je suis venue ici, voilà, j’aurais pas dû, c’est à cause de ma mère, voilà. Et Vixy parle de notoriété, la nôtre, ouais, ok, putain, elle kiffe ça, elle, en fait, tous ces gens attroupés vers nous comme des rapaces, c’est dégueulasse, c’est juste dégueulasse, je veux rentrer chez moi en fait, genre, là, maintenant. Mais y’a ma proprio cette connasse qui serait capable de me trouver après. Et là, j’sens une main à mes fesses. JE LE SAVAIS. « Vixy, non, j’suis pas lesb. » et là j’entends une voix de mec derrière moi, genre, la voix hyper viril hyper sensuelle qui me donne hyper envie de baiser. JE VEUX BAISER. Et c’est Adonis. Pourquoi je ne me le suis pas tapé lui déjà ? Je sais plus. Mais croyez-moi je le regrette bien, style, la plus grande erreur de toute mon existence, parce que ça m’aurait permis de baiser avec un peu plus que trois péquenauds quoi. Du coup, je suis contente de le revoir lui aussi, et j’étais à deux doigts de lui faire part de mon envie de baiser, quoi, mais Nicola arrive. Et après ça va heurter sa sensibilité d’ancien puceau. Je veux pas être responsable de ça moi hein. « OOOOOOOOOOOH NICO, PUREE, NICO ! » j’ai une révélation. Je suis amoureuse de Nico. Non je déconne hahaha bref. Mon sac. OU AI-JE FOUTU MON SAC ? Ah, oui, toujours à mon épaule, pardon. Je fouille dedans. HALLELUJAH. Je sors un Ipod, l’Ipod de Nico, depuis le temps que je dois lui rendre vous voyez. « c’est à toi il parait, alors bon, voilà quoi, moi honnêtement, ça m’dérangerait pas de le garder, mais bon. » ouais je suis pas une voleuse non plus quoi. Adieu Eminem tu vas me manquer. Tu restes dans mon cœur. Et dans mon lit si tu veux. Ouais, t’es le seul type autorisé à squatter mon lit toutes les nuits. Dommage que tu m’connaisses pas en fait. Bref, j’étais en train de m’imaginer comment ce serait de baiser avec lui (ce serait mon meilleur coup évidemment) quand j’entends des gens gueuler. OUI. Et Cordélia arrive. Forcément, elle aussi, elle kiffe ça, la pseudo célébrité qui lui est accordée. Bah ouais. C’est Cordélia, quoi. Elle prend Nico dans ses bras, tape la bise à Adonis, à Eukleia, Vixy, et je m’approche un peu… Mais non. Elle me regarde. Et me lance une pique. Ok, ok. « Qu’est-ce qui t’prend ? » non, parce que pour préférer Euk à moi, euh, faut le faire quoi. Y’a son regard, là, putain, j’ai l’impression d’être Eukleia, justement, au début du jeu, quand Cordélia n’pouvait pas la supporter. J’ai l’impression de me retrouver devant une pétasse de cheerleaders de mon ancien lycée qui m’lançait des piques quand elle a capté que je m’étais tapée son boyfriend avant elle. J’en aurais rien à foutre, normalement, mais c’est Cordelia quoi, et je ne sais pas par quel miracle, mais on s’entendait plutôt bien m’semble durant le jeu.



Look at the way she shakin' Make you want to touch her, make you want to taste her Have you lustin' for her, go crazy face it She's so much more than you're used to She knows just how to move to seduce you She's gonna do the right thing and touch the right spot Dance in you're lap till you're ready to pop She always ready, when you want it she want it Like a nympho, the info I show you where to meet her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vixy

~ MESSAGES : 2439
~ INSCRIPTION : 14/04/2013
~ ÂGE : 26


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: SAPHYR
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Lun 12 Aoû - 13:22

Fauve est devenue folle. Voilà. Vixy vient de comprendre alors elle lui lance un petit regard compatissant, l’air de dire “ça va aller” mais en fait elle en a aucune idée si elle va s’en sortir. Le cerveau semble déjà pas mal atteint. On se croirait au début de Golden Valor quand elle voulait se taper à peu près tous les mecs présents, limite même Ange tellement elle était en galère. La pauvre. Vixy lui tapote alors le dos, toujours dans son élan de compassion en écoutant Fauve perdre la tête. Réellement, elle gueule limite sur les fans en disant que ce sont des bouffons. Okay elle a dû bouffer des trucs pas net avant de venir… La blonde se retourne donc un instant pour observer Eukleia et un léger sourire étire ses lèvres lorsqu’elle voit la silhouette d’Adonis arriver à ses côtés et toucher le cul de Fauve. Qui croit d’ailleurs que c’est elle. « Dommage. » qu’elle laisse quand même échapper avec un léger sourire amusé en coin, ça serait drôle que Fauve ce soit transformé en lesbienne pendant la nuit. Style trop envoûtée par le charme de Vixy en fait. Bref. La blonde se marre la gueule dans son verre de vin en remarquant que Tyger n’est pas là et qu’il craint sérieusement. Mais elle tourne déjà sa tête vers Adonis. « Ca va le grand méchant loup ? Ta barbe m’avait manqué ! » Et elle ne peut s’empêcher de rire un peu en se rappelant qu’il l’avait rasé sous l’influence de Cordelia, tout du moins c’est ce que racontait les journaux. Et même pas le temps de se retourner que Nicola est là. Genre ils se sont tous donnés rendez-vous quoi. Bref, Vixy est trop contente de retrouver son poto parce que sérieux, Nico lui a trop manqué, c’était un peu son pote de déconne dans Golden Valor, style ils se rejoignent au milieu de la nuit pour une pause sandwich ou font des batailles de peinture fluorescente. La blonde a un grand sourire lorsqu’il lui pince le nez alors que sa main s’aplatit déjà dans sa touffe brune pour les décoiffer, sans rancune. « Nicoooo, t’es trop beau à la télé j’ai vu ! Tu m’as manqué, tu sais ? » Parce que c’était la vérité vraie. Oui, la vraie de vraie. Et comme il demande ce qu’il y a à boire, Vixy lève la main pour faire signe aux serveurs qui se ramènent avec un plateau pleins de coupes de champagnes. La blonde fait donc passer les coupes à ses potos à la ronde avant de donner un léger coup d’épaule dans celle de Nico, trop contente de le revoir. Et quelqu’un crie son nom mais pas besoin de chercher la provenance de la voix, y en a pas mille, c’est bien Cordelia. Un sourire étire les lèvres de Vixy qui porte la coupe à ses lèvres, s’emparant automatiquement d’une seconde. Et lorsque la blonde s’approche, elle sent son sourire s’agrandir, sans même pouvoir le contrôler. Arrêtes, t’as l’air débile Vixy. Elle penche un peu sa tête vers celle de Cordelia lorsque celle-ci murmure à son oreille et ne peut s’empêcher de rire un peu en lui mettant la coupe de champagne dans la main. « J’aurais pas pu t’oublier. » Un sourire amusé dessine les lèvres de Vixy qui glisse un instant sa main sur la taille de Cordelia avant de se reculer pour continuer à boire. Et quand Fauve gueule un peu et que ça commence légèrement à chauffer entre les deux biatchs du bosquet, Vixy hausse légèrement un sourcil en pointant un regard interrogateur sur Nicola, du style “t’es au courant ?”.


Our world is like
a castle made in lego
and our friendship it's heart. When we’re afraid or when we feel insecure it’s where we will be, always rescuing each other. And if you leave it, I’ll be waiting for you. Cause as the same time as you walked in, I made you the Queen of this Castle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nicola

~ MESSAGES : 1840
~ INSCRIPTION : 19/04/2013
~ ÂGE : 25


déshabillez-moi
et plus si affinités:
binôme: ADONIS
bourse: 20

MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   Lun 12 Aoû - 20:59

" Toi aussi, tu sais ? " je glisse en un sourire tandis que mon bras vient entourer l'épaule de Vixy. Putain, c'est clair que ça fait plaisir de la revoir. J'me demande comment ça se fait qu'on se soit pas croisés depuis tout ce temps. On était pourtant bien proches Vixy et moi, dans le jeu. C'est un peu la première personne avec qui je me suis montré moi-même, confié. Et je crois que c'est réciproque. J'sens tout un truc m'envahir, j'imagine que c'est de l'émotion. Du coup j'arrête pas de sourire. En plus la meuf c'est limite elle claque des doigts et le serveur est là. Je fais un petit signe de tête du genre, chapeau maestro. Puis j'attrape un verre et j'avale vite une gorgée de vin. J'me tourne alors, pour parler un peu aux autres. C'est à ce moment là que Fauve s'esclaffe. Haha elle m'a l'air pas très fraîche, la Fauve. Mais j'suis plutôt content de la revoir elle aussi, malgré nos différents. J'lui tape la bise et puis j'la mate qui cherche un truc dans son sac à main. Elle en sort... BON DIEU MON IPOD. " J'étais sûûûûûr que c'était toi qui l'avais " j'dis. J'suis pas accusateur hein, depuis le temps disons que ça m'est sorti de la tête. Ca me fait surtout marrer de voir dans quelles circonstances ce truc réapparaît. J'décide de le prendre quand même, avant qu'elle change d'avis voyez. " J'espère que depuis le temps t'as pas changé ton bon goût musical hein, t'as pas intérêt à m'avoir remplacé Eminem par ces conneries de - " mais je suis coupé dans mon élan. Ca gueule autour de nous. Je pige que dalle, au début. Puis j'aperçois les boucles blondes de Cordelia. Mon sourire s'élargit. La diva est là. Elle nous rejoint après des secondes de dur labeur et en ni une ni deux j'l'entends déjà gueuler mon nom. Je la serre dans mes bras à mon tour. J'me suis toujours bien entendu avec Cordelia. Malgré ses airs de star et son attitude parfois un tantinet extravagante, disons que je me suis beaucoup attaché à elle. C'est l'une des seules que j'ai revu d'ailleurs, depuis la fin du jeu. " Maia nous rejoindra sans doute plus tard, elle avait des trucs à terminer " je lui réponds. On s'échange un sourire et puis elle s'éloigne pour taper la bise aux autres. J'en profite pour boire une nouvelle gorgée de mon vin et m'approcher d'Adonis. " Bah alors mon loup, tu fous quoi depuis le temps ? " C'est vrai, merde, j'ai pas de nouvelles d'Adonis. La presse parle pas des masses de lui, j'suis sûr qu'il se terre dans son coin et évite tout contact humain. C'est con, j'aurais bien aimé le revoir moi. " Faut qu'on s'refasse un entraînement un de ces quatre, ou un footing. J'suis certain que j't'explose cette fois " je dis en faisant une pseudo moue provocatrice. Bah c'est que j'ai pris du muscle hein, depuis la dernière fois qu'on s'est entraînés ensemble. Nouvelle gorgée de vin. J'me marre et je m'appuie contre le mur. J'échange un sourire avec Eukleia avant de poser à nouveau mon regard vers Cordelia et Fauve. C'est que ça m'a l'air tendu, entre elles. Je fronce un instant des sourcils tandis que je perçois un signe interrogatif de Vixy. Elle s'approche de moi et je réponds en un haussement d'épaules. J'crois que c'est parce que Fauve est sortie de la circulation. Cordelia nous avait dit qu'elle avait tenté de la contacter, mais aucune réponse en échange. Ca doit ressortir maintenant. " Dommage que Maia soit pas là. Ca m'aurait fait marrer de voir les retrouvailles des trois. " Ouais je sais pas, comme un pressentiment que ça aurait pu être explosif. J'espère qu'elle va venir, quand même, Maia. Ce serait franchement dommage quoi. " Bon alors et ton frangin ? " J'attrape deux nouveaux verres et j'en tend un à Vixy. C'est vrai, il est où mon poto de la mafia. On a pas terminé notre business nous.


IL EST OU LE PTIOT QU'T'ETAIS ? IL EST MORT LE PTIOT QU'T'ETAIS. coming over and I hope you'll never see me, never see me fall.
glass skin, wood spoon sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30   

Revenir en haut Aller en bas
 

we are mess, we are failures, and we love it (TC) + 5/08, 23h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pièce vérité - Anael, Sorcha, Keziah.
» Le Mess des Marines
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories
» Can't Blame White People.
» (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOLDEN VALOR :: L'APRÈS GOLDEN VALOR DANS LA CAPITALE MAGIQUE :: le centre-ville :: commerces, discothèques, bars & restaurants-